A PROPOS

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Les récents développements dans l’exploration et l’exploitation gazière et pétrolière ont révélé un grand potentiel de la région ouest Africaine. Des pays comme le Sénégal et la Mauritanie sont en phase de passer à la phase d’exploitation d’un imprtant champ gazier transfontalier et pourraient rejoindre très bientôt le cercle restreint et convoité de grands producteurs d’hydrocarbures dans la région à l’instar du Nigéria, Ghana et la Côte d’Ivoire. Le dynamisme de l’industrie pétrolière et la volonté politique des pays ont accéléré les processus pour la production des hydrocarbures, s’accompagnant de nombreuses réformes institutionnelles et économiques. Les Etats ont reconnu la nécessité de domestiquer et maitriser les processus de production et de contrôle de la production et les revenus qui en découlent. Pour cela, la décision stratégique de renforcer les capacités de l’administration et de former une masse critique de nationaux aux métiers du gaz et du pétrole est en cours de mise en œuvre dans les pays.

Cependant le renforcement des compétences des acteurs en termes de connaissance des phénomènes environnementaux, des risques et des impacts potentiels des activités pétrolières et gazières sur la biodiversité et les écosystèmes marins, ne semble pas encore inscrit à l’ordre des priorités. Par ailleurs, au regard des bonnes pratiques de la gestion durable des ressources naturelles, il est important d’assurer l’implication de toutes les parties prenantes dans la gestion de ce secteur émergent, notamment la société civile et les autres acteurs non étatiques tels que les journalistes, les élus locaux, les parlementaires, etc. Cette implication doit se faire de façon responsable, en facilitant l’accès à une information fiable et pertinente tout en renforçant la capacité de ces parties prenantes.

La complexité des opérations extractives en offshore dépasse souvent les compétences des parties prenantes locales appelées à encadrer, suivre, accompagner ou contrôler les compagnies pétrolières et gazières actives dans le secteur émergeant des hydrocarbures en offshore. Afin de combler ce déficit, le Partenariat Régional pour la Conservation de la zone Côtière et Marine en Afrique de l’Ouest – PRCM en collaboration avec ses partenaires techniques et l’appui de la Fondation MAVA a initié un programme de sensibilisation et de plaidoyer pour une gestion durable des activités pétrolières et gazières en Afrique de l’Ouest. Il vise la prise en compte des enjeux environnementaux pour la préservation de la biodiversité et les écosystèmes marins et côtiers dont dépendent particulièrement les secteurs des pêches et du tourisme et une bonne partie de l’économie des pays.

Enfin, au cours de l’année 2019, le PRCM a conduit plusieurs ateliers en présentiel pour la formation de cadres nationaux, de journalistes et de responsables d’organisations de la société civile et pour la sensibilisation des parlementaires sur les enjeux et els défis des activités pétrolières et gazières offshore. Les contraintes logistiques prônant la limitation du nombre de participants n’ont pas permis de répondre aux nombreuses manifestations d’intérêts que ces formations continuent encore de susciter. La mise en place d’un Cours en ligne ouvert et massif couramment appelé MOOC pour « Massive Open Online Course » - se présente comme une très bonne alternative pour toucher le maximum de personnes tout en mobilisant un grand nombre de spécialistes dans le domaine pour le partage d’expérience.

OBJECTIFS

 

Ce cours en ligne rentre dans le cadre du programme de renforcement de capacités et de sensibilisation des acteurs et du grand public du PRCM sur la gestion environnementale des activités offshore d’exploration et d’exploitation pétrolière et gazière. Ce cours est mis en œuvre avec la collaboration de « Institution à identifier ». Il s’agira de façon plus spécifique de : • Offrir une plateforme de formation, de sensibilisation et de plaidoyer sur les enjeux et les défis environnementaux des activités pétrolières et gazières ; • Sensibiliser les acteurs sur les risques liés aux activités pétrolières et gazières offshore ; • Aider les différents intervenants à mieux encadrer leurs actions d’accompagnement et de gestion environnementale de ce secteur ; • Doter les acteurs des outils utiles pour la compréhension des enjeux des activités pétrolières et gazières offshore ; • Animer un forum d’échanges des informations entre les experts et les acteurs de la zone marine et côtière sur les problématiques de l’exploration et de l’exploitation pétrolière et gazière offshore.

LES CIBLES DE LA FORMATION

Ce cours de formation continue est organisé au profit des parties prenantes de l’industrie extractive en expansion composées d’acteurs non spécialisés mais concernés par la gestion et les impacts du secteur des hydrocarbures en offshore. Il s’agit entre autres d’acteurs étatiques et non étatiques venant de divers horizons : services publics, collectivités locales, leaders et membres d’associations et de réseaux, journalistes, étudiants, etc. Il est attendu la participation des profils ci-après : • Les cadres des institutions gouvernementales en charge de la surveillance maritime, du pétrole, des pêches, de l’environnement et du tourisme ; • Les cadres des autorités portuaires ; • Les gestionnaires des Aires Marines Protégées (AMP) ; • Les Elus locaux, les parlementaires, et membres des conseils économique, environnementale et social dans les pays ; • Les associations de Professionnels de la pêche; • Les cadres des Organisations Non Gouvernementales nationales (ONG) ; • Les staff techniques des bureaux d’études • Les Journalistes ; • Les étudiants ; • Tout citoyen intéressé par la problématique et disposant de compétences lui permettant de suivre les enseignements.

LES PARTENAIRES

Au niveau du partenariat stratégique : • La Fondation MAVA qui assure lz financement de la mise en place de ce MOOC Au niveau des partenaires techniques de mise en œuvre • Le Master GAED • Le Master Gidel • Le GI-WACAF • IDDRI

ORIENTATIONS PEDAGOGIQUES

D’un point de vue pédagogique, les cours qui seront dispensés pendant le MOOC devront tenir compte des objectifs pédagogiques ci-dessous: • Faire acquérir aux bénéficiaires des connaissances relatives aux activités pétrolières et gazières en lien avec les enjeux du développement du secteur des hydrocarbures en offshore; • Renforcer la capacité des acteurs non spécialisés et concernés par les impacts potentiels des hydrocarbures en offshore en matière d’analyses des principaux types d’impacts (environnementaux, sociaux, économiques, politiques) générées par les activités d’exploration pétrolière et gazière offshore; • Faire connaître et manipuler les différents types d’outils permettant d’améliorer la gestion de ces impacts. • Faciliter l’accès à des ressources (ouvrages, rapports, films…) ou à une communauté d’acteurs pour aller plus en avant sur la connaissance.

ORGANISATION ET CONTENU DU MOOC

Le MOOC sera développé autour de Cinq (05) modules capitalisant l’expérience des cours en présentiel réalisés en Mauritanie et au Sénégal.
Module 1 : Ecosystèmes marins et côtiers et les services rendus
Module 2 : Historique, enjeux et géopolitique des activités pétrolières et gazières
Module 3 : Industrie pétrolière et gazière offshore : caractéristiques, typologie des activités et impacts
Module 4 : Cadres de régulation des activités pétrolières et gazières en offshore
Module 5 : Outils de gestion environnementale des activités pétrolières et gazières en offshore

Module 1 : Ecosystèmes marins et côtiers et les services rendus

Ce module porte sur les écosystèmes marins et côtiers, les services rendus par ceux-ci et la gestion intégrée de la zone marine et côtière. L’intérêt de ce module est de donner aux participants à la formation un aperçu sur le milieu maritime (écosystèmes, habitats, biodiversité, ressources, etc.) et les services écologiques et socioéconomiques offerts par les écosystèmes marins et côtiers. Il s’agira dans un premier temps de procéder à la description et au fonctionnement des écosystèmes. Pour des raisons pédagogiques nous retiendrons une subdivision en deux écosystèmes: les écosystèmes marins (sous module 1.1) et les écosystèmes côtiers (sous module 1.2). Dans chacun des deux sous-modules on s’attachera à démontrer la variété des espèces, des habitats, de la biodiversité, la fragilité écosystèmes, l’interconnexion des habitats. Si les habitats et les espèces sont relativement bien conservés en Afrique, cela a été au prix d’énormes efforts aussi bien des Etats que des populations engagées dans les initiatives portées par la société civile et les ONG. Ces écosystèmes restent cependant fragiles. Les principaux facteurs de perturbation du milieu seront présentés. On peut citer en plus des pratiques non durables de pêche, le changement climatique, les agressions humaines sur les zones littorales et les pollutions diverses liées aux activités gazières et pétrolières offshore. Enfin, le module s’emploiera à montrer l’importance des écosystèmes en parcourant avec détail, la panoplie de services rendus en termes d’alimentation, de régulation, d’atténuation de catastrophes, naturelles, etc. par ces écosystèmes. La bonne santé des écosystèmes marins et littoraux est alors primordiale si l’on souhaite continuer à bénéficier de ces services (sous-module 1.3).
NB : En guise d’exemple concret, une vidéo de présentation du PNBA ou de l’archipel des Bijagos. Un focus sera mis sur l’importance écologique mondiale, les services écosystémiques et la valeur économique de ces deux écosystèmes.
Les sous-modules ci-dessous sont à développer dans le module 2
• Sous-Module 1.1 : Description et fonctionnements des écosystèmes marins
• Sous-Module 1.2 : Description et fonctionnement des écosystèmes côtiers
• Sous-module 1.3 : Importance des écosystèmes marins et côtiers et Services rendus ;

N.B : nous recommandons de trouver des videos de présentation du Banc d’Arguin, Bijagos, etc. pour montrer leur richesse et leur vulnérabilité à une pollution.
Module 2 : Historique, enjeux et geopolitique des activités pétrolières et gazières

A la faveur de l’amélioration de la technologie et la raréfaction d’hydrocarbures onshore, on constate le regain d’activités d’exploration et d’exploitation pétrolière et gazière en offshore. C’est le cas en Afrique de l’Ouest où les prospections / exploitations pétrolières et gazières en offshore ont pris une ampleur considérable ces dernières années. Un des objectifs de ce module est de retracer les grands traits de l’histoire de l’industrie pétrolière et gazière, depuis les premières découvertes du milieu du XIXème siècle jusqu'à nos jours afin de faire connaître les transformations stratégiques opérées par l’avènement des hydrocarbures au niveau de l’économie industrielle mondiale. Le présentateur s’appliquera à faire un focus sur le rôle du continent africain dans la dynamique internationale (sous - module 2.1). Un accent sera mis sur les relations entre les enjeux du développement et l’exploitation des ressources naturelles. Il s’agira d’aborder avec les participants les questions de géopolitique au niveau mondial et africain; d’établir les dépendances de l’économie mondiale au pétrole; d’aborder les choix stratégiques pour une gestion durable des hydrocarbures et la diversification des économies nationales; malédiction des ressources naturelles; caractéristiques du contexte actuel (sous module 2.2). Un autre enjeu du module sera de présenter les principales caractéristiques des compagnies pétrolières, les principaux acteurs de l’arène extractive et leurs relations avec les gouvernements, les parts des profits tirés de l’exploitation des hydrocarbures, etc (sous-module 2.3). Le module doit aussi permettre d’appréhender l’approche de la chaîne de valeur dans les industries extractives (ses composantes et la transparence) et introduire également les divers marchés (financiers, matières premières, etc.) et leur mécanisme de fonctionnement (sous-module 2.4). Quatre sous-modules sont donc prévus :
• Sous-module 2.1 : Historique des hydrocarbures et principaux enjeux
• Sous-module 2.2 : Géopolitique des activités pétrolières et gazières dans le monde
• Sous-module 2.3 : Industrie pétrolière : caractérisation et organisation au niveau internationale et de la sous-région ouest-africaine.
• Sous-module 2.4: Analyse de la chaîne de valeurs dans les industries extractives

Module 3 : Industrie pétrolière et gazière offshore : caractéristiques, typologie des activités et impacts

Ce module a pour but de faire comprendre aux participants les différentes étapes d’un projet pétrolier ou gazier en offshore depuis l'exploration jusqu’au démantèlement (en passant par les forages et le développement) et leurs impacts environnementaux, sociaux et économiques. Ce module comportera une introduction sur la genèse des hydrocarbures (géologie pétrolière et gazière) pour expliquer la formation du pétrole, son environnement géologique et les indices d’existence de ressources en hydrocarbures (sous module 3.1) Ce module devra permettre aux participants de la formation de découvrir et de comprendre les principales étapes du processus d’extraction des hydrocarbures en offshore : processus d’exploration (entamé après l’obtention du permis d’exploration) et processus d’exploitation (initié suite à l’obtention de la concession d’exploitation). On peut noter entre autres: études géologiques et géophysiques - forage d’exploration, production, les forages de production et opérations d’extraction, de traitement de stockage et de chargement/transfert, Transport des produits pétroliers et gazières en offshore, démantèlement des infrastructures à la fin de l’exploitation (sous-module 3.2). Il sera également présenté les risques importants ainsi que les impacts environnementaux qui y sont associés à chaque étape de l’activité. Les impacts devront être décrits de façon concise, dans une relation de causalité et les effets sur les autres acteurs et secteurs d’activités mis en exergue, comme par exemple les effets négatifs sur la pêche. Les mesures techniques de mitigation de ces risques devront être présentées pour chacune de ses activités quand elles existent. Les impacts positifs quant ils existent, devront aussi être mentionnés comme par exemple le repeuplement de poissons autour des récifs artificiels issus des infrastructures pétrolières et gazières (sous-module 3.3). Dans le cadre de ce module, les sous-modules ci-après sont proposés :
• Sous-module 3.1 : la gènese des hydrocarbures (géologie des hydrocarbures)
• Sous module 3.2. : les principales activités de l’industrie pétrolière et gazière offshore
• Sous-module 3.3 : Les principaux risques et impacts environnementaux associés aux activités pétrolières et gazières.

Module 4 : Cadres de régulation et de coopération des activités pétrolières et gazières en offshore

Du fait des préjudices qu’elle est susceptible de causer aux milieux marin et côtier, l’industrie des hydrocarbures en offshore est soumise à une réglementation (nationale, régionale et internationale) devant permettre d’orienter les choix stratégiques et techniques des projets pétroliers et gaziers aux fins d’atténuer leurs impacts et les rendre compatibles avec la préservation de l’environnement marin et côtier. En effet, il est reconnu que les opérations pétrolières et gazières non réglementées ont les habitats marins et portent atteinte à la biodiversité marine et côtière. Leur régulation par des standards technologiques, des normes environnementales (émissions, rejets) et des normes concernant les processus de gestion de l’environnement est bien possible. Le but de ce module est de présenter les cadres de régulation destinés à encadrer l’industrie extractive depuis les phases d’études jusqu’à l’abandon dans le cadre d’une vision de développement durable fondée sur une bonne gouvernance des ressources des secteurs extractifs (pêche et hydrocarbures en offshore) et des espaces marins et côtiers. A titre introductif au module, il est important de partager avec les participants les concepts qui constituent les fondements même du MOOC. En effet, l’importance accordée à la sauvegarde de l’environnement dans les activités économiques et sociales, prend son origine dans le concept de développement durable. Il conviendra donc dans ce module introductif de présenter le concept du développement durable et de mettre en avant les éléments indispensables qui feront de l’industrie d’extraction des hydrocarbures en offshore plutôt une opportunité économique plutôt qu’une menace pour les pays qui en disposent (sous module 4.1).
Ensuite, le module abordera le cadre juridique supranational de régulation des activités de l’industrie pétrolière dans le respect des exigences environnementales et les cadres spécifiques établis aux fins de la prévention, l’atténuation et la compensation en cas de dommage (MARPOL, OPRC etc). Il s’agira de partager avec les participants, les principales conventions qui régulent les activités pétrolières et gazières. Une fenêtre sera aussi ouverte sur les conventions sur la conservation de l’habitat, des espèces et la biodiversité en général (Convention de la CBD, Convention Ramsar) afin de mettre en parallèle ces différentes conventions. Pour tenir compte du contexte de la sous-région, le protocole additionnel à la Convention d’Abidjan relatif aux activités d’exploration et exploitation pétrolière et gazière offshore sera mis en exergue (sous-module 4.2). Le cadre légal et institutionnel de régulation nationale (lois et codes nationaux, contrats pétroliers, etc.) ainsi que les autres instruments de politiques publiques régissant des activités pétrolières restent les leviers essentiels auxquels les acteurs du secteur pétrolier et gazier, les administrateurs ainsi que les citoyens se réfèrent en premier lieu. Un accent sera mis sur les processus de production, les conditions de leur pertinence et de leur efficacité et la nécessité de leur adaptation aux contextes nationaux. Pour faire plus concret et ne pas rester sur des généralités, ce sous-module sera une présentation de cas d’un des pays de la sous région ( Sénégal et/ou Mauritanie). (sous-module 4.3). Enfin, il s’agira de mettre en avant les cadres de coopération multilatérale les plus pertinents dans le monde permettant aux acteurs de l’industrie pétrolière et gazières, les acteurs gouvernementaux et la société civile environnementale de coopérer (EITIE, Publish what you pay, IPIECA, GI-WACAF). Ces cadres génèrent de bonnes pratiques ou en font leur promotion. A cela il faut ajouter les bonnes pratiques qui définissent les nouvelles normes de performances environnementales et sociales et qui peuvent dans certaines conditions avoir des effets sur les projets nationaux (exemple des normes et standards de la Société Financière Internationale etc..). Enfin, les principales normes et standards environnementaux dans le domaine de la gestion des activités pétrolières et gazières en offshore seront mis en avant. (module 4.4). NB : Particulièrement pour la sous-région sur la façade Atlantique, les ressources comprendront une vidéo de présentation et des liens sur GIWACAF et sur l’initiative COBIA. Dans le cadre de ce module, les modules ci-après sont proposés :
• Sous-Module 4.1 Le développement durable
• Sous-Module 4.2 : Les Cadres de régulations supranationaux
• Sous- Module 4.3 : Cadre légal et institutionnel national
• Sous-module 4.4 : les cadres de coopération multilatérales : Initiative de transparence dans les Industries Extractives (ITIE), les standard et codes volontaires (IPIECA,)

Module 5 : Outils de gestion et de suivi environnementaux des activités pétrolières et gazières offshore

Le module abordera deux types d’outils importants dans la gestion des activités pétrolières et gazières: les outils de planification et d’aménagement de l’espace marin et côtier d’une part et les outils de gestion et suivi environnementaux d’autre part. Un sous-module sera dédié aux outils de gestion et de suivi de l’état de l’environnement consécutivement aux activités pétrolières (systèmes d’observations, mesures des indicateurs biochimiques, etc.). Il s’agira mettre l’accent sur la nécessité d’avoir un système de suivi régulier de l’environnement marin et côtier, les outils pertinents de suivi et de gestion de la qualité des océans, des écosystèmes et les espèces marines. A titre d’exemple, nous ferons un focus sur le dispositif de suivi des milieux marins et côtiers mis en œuvre en Mauritanie par l’IMROP et au Sénégal avec le CRODT dans le cadre de l’initiative COBIA. (sous module 5 .1). On abordera également les différents outils d’évaluation environnementale depuis la notice d’impact à l’Evaluation Environnementale Stratégique (EES) en passant par l’Etude d’Impact Environnemental (EIE) ainsi que les outils de gestion à réaliser au préalable sur la base des standards internationaux et leurs évolutions. Ces outils sont reconnus par la plupart des codes de l’environnement dans la sous -région et applicables à tous les projets d’envergure selon leur catégories. Ce module donnera l’opportunité aux participants de se familiariser avec les outils, les processus de participation citoyenne qu’ils requiert et en quoi ils sont indispensables à la prise de décision (sous module 5.2). Enfin le dernier présentera le Plan de Gestion Environnementale et Sociale (PGES), le Système de gestion de l’environnement et les audits environnementaux à mettre en œuvre, consécutivement à l’EIE, pour suivre, évaluer et atténuer les impacts de l’industrie pétrolière extractive offshore (notamment sur la pêche et l’environnement marin et côtier). Le PGES appelle à prendre des mesures spécifiques pour prévenir les risques ou atténuer les impacts. Il sera alors mis en exergue le besoin de leur alignement sur les risques et impacts identifiés dans les EIE, EES. (sous module 5.3). Enfin, il sera présenté les différents aspects de la préparation et de la lutte en cas de déversements d’hydrocarbures. En effet, malgré les bonnes dispositions juridiques pour encadrer les actions d’exploration et d’exploitation, elles ne mettent pas à l’abri de déversements accidentels auxquels les pays producteurs de pétrole doivent être préparés. Les plans de réponses d’urgence sont des outils qui préparent les pays à lutte contre la pollution en cas de déversements accidentels. Il y sera abordé les techniques de lutte en milieu littoral ou en mer sous module 5.4. Dans le cadre de ce module, les cours ci-après sont proposés :
• Sous-module 5.1 : Les systèmes d’observation de l’état de l’environnement de la mer
• Sous-module 5.2 : Approches et outils d’évaluation environnementale : Notice d’impact, Etude d’impact Environnemental (EIE), audit environnemental, Evaluation Environnementale et Sociale Stratégique (EESS), etc.
• Sous-module 5.3 : Approches et outils de gestion de l’environnement : Plan de Gestion Environnementale et Sociale (PGES),
• Sous module 5.4 : les plans d’urgence de gestion des pollution marines


Modifié le: vendredi 4 mars 2022, 12:50